Campagne de vaccination

Déclarer forfait n’est pas une option : Tiago Stämpfli de OneDoc sur la plus grande campagne de vaccination en Suisse

Veröffentlicht am 28/06/2021

Grünes Schild mit Sicherheitsschloss repräsentiert Datenschutz

Nous sommes début février 2020 lorsque la pandémie de Covid 19 s’installe en Suisse. Grâce à des tests à grande échelle et, depuis décembre 2020, grâce à une campagne de vaccination nationale (la plus importante dans l’histoire de la Suisse !), des moyens ont été trouvés entre-temps pour mettre un terme à ce virus très contagieux. Cette évolution positive a été rendue possible par OneDoc et l’homme du moment, Tiago Stämpfli, directeur Suisse alémanique de la start-up. Comment a-t-il vécu la campagne de vaccination ?

Tiago Stämpfli
Tiago Stämpfli
Directeur Suisse alémanique

 

Combien de vaccinations ont déjà été réalisées via OneDoc à l’heure actuelle ?

Après un démarrage lent dû à des retards dans l’approvisionnement des fabricants de vaccins, nous avons pu mettre le turbo en avril et nous en sommes maintenant à 3,1 millions de rendez-vous de vaccination. Plus d’un million sont ajoutés chaque mois.

 

Est-ce que tu étais conscient dès le début de l’ampleur et de l’importance de cette campagne de vaccination pour la Suisse et pour OneDoc ?

L’importance et la nécessité étaient claires pour moi dès le début. Cependant, je n’étais pas conscient de la complexité de la mise en œuvre, notamment en ce qui concerne la coordination entre tous les cantons, l’armée, l’OFSP et en ce qui concerne la mobilisation de la population. Ce qui a certainement fait ses preuves dans ce défi, c’est la stratégie consistant à trouver des solutions communes et pragmatiques. En effet, le Covid-19 et la campagne de vaccination sont uniques et touchent l’ensemble de la population suisse. Une situation aussi extraordinaire n’a pu et ne peut être gérée que grâce au sens de la communauté et à la solidarité du peuple suisse.

 

Comment OneDoc a réussi à convaincre autant de cantons et à devenir la solution officielle de l’OFSP ?

En tant que principale plateforme de prise de rendez-vous en ligne en Suisse, nous étions dans une position relativement favorable et déjà bien établis en Suisse alémanique et en Suisse romande. L’évolution vers une solution de vaccination était donc évidente et n’a été possible que grâce à notre équipe très motivée. La mise en œuvre concrète a été définie en étroite concertation avec l’OFSP. C’est ce dernier qui a proposé OneDoc aux cantons comme solution officielle de vaccination. Une telle solution commune et transcantonale est d’ailleurs parfaitement logique, car tous les cantons doivent faire face aux mêmes problèmes.

 

La Suisse est fortement marquée par le fédéralisme. Dans quelle mesure cela s’est-il également reflété dans la coopération avec les cantons ?

Chaque canton a son propre pouvoir de décision et, en définitive, sa propre voie. Mais là aussi, il s’est avéré qu’une approche commune est la meilleure façon de procéder pour un projet de cette dimension. Nous avons trouvé un dénominateur commun avec les cantons, et en même temps nous avons pu prendre en compte les particularités de chaque canton car notre solution offrait la flexibilité nécessaire.

 

Quelle est l’importance du certificat de vaccination fédéral officiel, qui n’est disponible que depuis peu et que les centres de vaccination peuvent générer grâce à OneDoc ?

Le certificat officiel de vaccination est d’une importance capitale. Il ouvre la voie au retour à la normalité. Il permet aux citoyens suisses de se déplacer librement et en toute sécurité à l’échelle internationale. Il nous rend notre liberté.

 

Comment OneDoc s’est développé en tant qu’entreprise depuis la campagne de vaccination ?

Il s’agissait d’un énorme défi que notre équipe a relevé avec une quantité incroyable de travail, de sueur et de sang. Nous avons prouvé qu’une startup peut fournir des solutions que les entreprises établies ne peuvent pas fournir. L’agilité, l’affinité technique et le dynamisme ont été essentiels et nous ont permis de nous adapter à des circonstances toujours changeantes et à des situations cantonales différentes. Aujourd’hui, plus que jamais, les professionnels de la santé nous font confiance – mérité! Grâce à la campagne de vaccination, nous avons été confirmés dans notre rôle de moteur de la numérisation du système de santé suisse.

 

As-tu également grandi personnellement grâce à ces défis ?

L’année dernière, plusieurs domaines et défis ont donné lieu à des développements: qu’ils soient liés au projet de vaccination, internes à l’entreprise ou privés.

La campagne de vaccination reste un projet d’une ampleur inimaginable. Faire participer, rassembler et coordonner tout le monde est un défi, mais en même temps, cela m’a donné une forte motivation pour faire quelque chose de significatif, pour avoir un impact positif sur la vie des gens.

Les autres défis étaient l’organisation des processus dans l’entreprise elle-même, la gestion des employés et l’obligation de toujours répondre aux attentes. Mais le plus grand changement pour moi s’est déroulé dans ma vie personnelle. En décembre dernier, donc exactement au début de la campagne de vaccination, je suis devenu père pour la première fois. Cela m’a donné l’occasion d’apprendre à me connaître à nouveau.

Tous ces défis m’ont offert des possibilités de développement personnel et, en même temps, la crise a renforcé ma conviction que tout problème peut être résolu si on y travaille ensemble, fidèle à ma devise : « L’abandon n’est pas une option !”

 

Y a-t-il eu un moment fort pour toi pendant la campagne de vaccination ?

Après des débuts difficiles et de nombreux obstacles, il a été très motivant de recevoir des réactions positives de la part du gouvernement, de la direction des centres de vaccination et des personnes vaccinées elles-mêmes. Notre engagement a un impact direct sur le bien-être de la population, ce qui est mesurable concrètement dans un nombre décroissant de cas.

 

Qu’aurais-tu imaginé être plus facile ?

Tout ! (il rit) Il faut une bonne dose d’optimisme pour s’attaquer à un tel projet à long terme et le mettre en œuvre. La coordination et l’accord nécessaires entre toutes les parties concernées ont certainement été le plus grand défi.

 

Peux-tu entendre le mot « Covid-19 » aujourd’hui ?

Comme tout le monde, je serai content quand la crise sera derrière nous un jour. En même temps, je me réjouis chaque fois que je lis dans les journaux des articles sur la baisse du nombre de cas. Je suis fier de participer activement avec OneDoc à la lutte contre ce virus.

 

Un regard vers l’avenir: Comment penses-tu que la crise du Covid-19 va affecter le système de santé suisse à long terme ?

Une telle crise a montré que la numérisation des soins de santé et la compatibilité des différents systèmes sont essentielles. La pression de la numérisation que Covid-19 a déclenchée dans le secteur des soins de santé est considérable. Je pense que c’était le signal de départ pour un système de soins de santé plus connecté, plus efficace. Chez OneDoc, nous sommes motivés pour continuer à faire avancer les choses avec nos partenaires du secteur des soins de santé.

Pas encore utilisateur de OneDoc?

Quelle que soit votre spécialité, OneDoc simplifie votre quotidien et celui de vos patients!

Découvrir OneDoc
Continuer votre lecture
2021-06-28T18:27:30+00:00
Aller en haut